Les 9 principales causes d’échec des sites e-commerce

Les 9 principales causes d’échec des sites e-commerce

Faire un site web e-commerce n’a jamais été aussi facile qu’aujourd’hui. Mais faire un bon site web est une autre paire de manches. Et si votre site e-commerce n’est pas bon, c’est sans doute pour une de ces raisons.

Voici les 9 causes d’échec d’un site e-commerce que vous devez à tout prix éviter

1. Une offre identique quel que soit le public

Les visiteurs de votre site n’ont pas tous les mêmes caractéristiques, ni les mêmes attentes. Vous devez donc proposer à chacun une expérience personnalisée, plutôt que d’essayer de faire quelque chose qui plaise à tout le monde (ce qui est le meilleur moyen de n’intéresser personne).

Mais même si vous ne pouvez pas adapter vos pages à ceux qui les visitent, vous pouvez envoyer vos visiteurs vers les pages qui correspondent à leurs attentes. Vous devez aussi proposer à vos visiteurs des landing pages et des parcours différents suivant ce qui les intéresse.

Vous pouvez par exemple envoyer les visiteurs de votre page Facebook vers une page dédiée, en avoir une autre pour ceux qui vous trouvent sur Linkedin (ce seront plutôt des contacts et partenaires potentiels, ils ont d’autres attentes), en avoir une troisième en lien dans vos signatures de mail (ceux qui les reçoivent vous connaissent déjà, il y a mieux à faire que les renvoyer sur votre home page), etc.

Votre 1er Site E-commerce + Formation = OFFERTS
“GAGNEZ DE L'ARGENT DE SUITE”


 

Pour faire simple, chaque groupe doit avoir sa porte d’entrée et son parcours fléché sur votre site.

2. Les appareils mobiles non pris en compte

En 2015, il y a plus d’internautes sur mobiles que sur PC dans le monde. Pourtant 46% des mobinautes disent avoir des difficultés à interagir avec les sites web ou site e-commerce sur mobile.

Alors pensez à eux, notamment en adaptant la taille du contenu et surtout des éléments cliquables.

3. Un mauvais usage de l’animation

Trop de sites utilisent des animations juste pour faire joli (comme par exemple les sliders), ou pour empiler un maximum d’information dans un minimum d’espace. Vous devez l’éviter.

N’utilisez les animations que si elles apportent un réel plus à l’expérience utilisateur (en dehors de toute considération purement esthétique), et assurez-vous qu’elles ne deviennent pas une distraction par rapport aux éléments clés de vos pages. Et soyez le plus sobre et le plus léger possible.

Guide complet offert : "gagner 5000 €/mois en devenant e-commerçant"


 

4. Des pages surchargées

Trop de pages web sont encombrées d’éléments parasites qui n’ont rien à y faire. Les meilleurs sites sont bien souvent les plus simples. Leurs pages présentent un sujet (et un seul) aux visiteurs, et leur suggèrent quoi faire ensuite. Et c’est tout, la plupart du temps tout ce qui ne remplit pas une de ces deux fonctions ne fait que nuire à l’efficacité du site.

5. Un style inadapté

La plupart des gens ne supportent pas le jargon d’entreprise, les slogans ronflants et les phrases alambiquées qui ne veulent pas dire grand chose. Vous voyez certainement ce que je veux dire.

Pourtant, ces mêmes personnes se sentent obligées de les utiliser sur leurs sites. Ne les imitez pas! Faites des phrases simples et courtes. Vous serez sûr(e) qu’on vous comprendra bien, et vous ne fatiguerez pas inutilement vos lecteurs.

Encore une chose: nous est un pronom de la première personne du pluriel. Vous n’êtes pas censé(e) l’utiliser si vous êtes seul(e). Beaucoup d’indépendants le font. Moi-même je l’ai fait à une époque. Ça ne sert à rien, vous avez juste l’air de quelqu’un qui bluffe.

6. Un manque de clarté

Beaucoup d’éditeurs soignent leur copywriting, et ils ont raison. Mais ils en oublient parfois que leur accroche doit avant tout informer le lecteur. Avant d’être drôle, ou intriguant, ou marquant, il faut être clair.

7. Le hors-sujet

Vous pensez que votre site d’entreprise doit parler de votre entreprise? Vous vous trompez. Un bon site professionnel parle des prospects à qui il s’adresse, et de ce que l’entreprise peut faire pour eux. Cela implique entre autres d’informer ses visiteurs, et de ne pas se contenter de leur vendre des choses.

8. Pas d’appel à l’action

Une bonne page web e-commerce doit inciter ceux qui la lisent à faire quelque chose.

Si vous ne suggérez rien à vos lecteurs, ou si vous les placez devant trop de choix différents, vous n’aurez pas de bons résultats.

9. Un design VRAIMENT laid

Je suis le premier à dire que le design d’un site est loin d’être le principal facteur de son succès. Mais il y a un niveau de qualité minimal en dessous duquel vous n’arriverez à rien.

Guide complet offert : "gagner 5000 €/mois en devenant e-commerçant"


 

Ne perdez plus du temps à essayer de créer votre boutique e-commerce...

One Response

  • dilfo51
    fév 7, 2016

    Bonjour,
    La seule chose qui me fait hésiter, c’est le contenu, car tout le monde parle de ça, donc important et sans ça on y arrive pas !

    dilfo51 fév 7, 2016
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *